Archives de Catégorie: Janvier

One, two, three… Viva l’Algérie

Voilà un petit moment déjà que nous n’avons pas donné des nouvelles de notre périple…Ce n’est pas évident de trouver internet partout, en plus que les cybercafés sont, d’après Mokhtar, en voie de disparition avec l’arrivée des clés USB wifi (chose que je viens de découvrir…).

Lire la suite

Publicités

2011, année de changement dans le monde arabe

Tel était l’un des slogans que les Jordaniens portaient sur leurs banderoles, le vendredi 14 Janvier.

« Vie chère et chômage » sont à la base des contestations dans de nombreux pays arabes. Ces derniers temps l’actualité s’est focalisée sur les évènements en Algérie, étant donnée la violence de ceux-ci et plus récemment sur ceux en Tunisie, que l’on appelle déjà « la révolution de jasmin ». Mais cela faisait plus d’un mois que les Tunisiens grondaient et que ce jeune diplômé s’était immolé après la confiscation de sa marchandise qu’il vendait sur le trottoir (le « marché informel » est monnaie courante) et la gifle qu’il reçut de la policière. La honte et le désespoir l’ont poussé à ce suicide et cet acte a révélé le malaise qui hante la jeune génération de ce pays. Lire la suite

Des nouvelles de Oran, Algérie

Nous sommes actuellement à Oran, en Algérie, après avoir séjourné un petit moment à Alicante, en Espagne. Le temps de régler quelques papiers administratifs et nous étions sur le bateau qui allait nous faire traverser la mer. Nous voilà enfin dans ce pays que nous avions hâte de découvrir. Nous sommes arrivés le mardi 4 Janvier au matin, un peu fatigués par la nuit passée allongés entre les sièges du bateau, mais sacrément bien accueillis.

Dès le lendemain, des manifestations ou « émeutes » ont commencé à Oran et quelques autres wilaya (région) d’Algérie. Les jeunes Algériens  crient leur mécontentement face à «la cherté de la vie, le chômage, le manque de logements…». Ils sont soutenus par la population qui comprend pleinement la situation dans laquelle ils se trouvent. On entend parler d’organisation de manifestations pacifiques, mais ils ont compris que cela ne pourrait pas faire changer rapidement leur situation. Le seul moyen d’expression qu’il leur reste, pour se faire entendre, est celui de descendre dans la rue et de crier leur mécontentement. Dans ce mécontentement, ils brûlent des pneus, barrent des routes…bien sûr dans ce genre de contexte il y a aussi des personnes qui en profitent et pillent les magasins de bijoux, de vêtements. Tout cela donne alors lieu à des affrontements avec les forces de l’ordre.

A vrai dire, nous sommes logés dans un des quartiers les plus populaires et défavorisés d’Oran, « Sidi el houari ». Nous avons seulement des échos de ce qui se passe, le quartier est vraiment calme. On pourrait penser que c’est typiquement le genre de quartier qui se joindrait au mouvement…mais non. C’est peut être grâce à une association telle que « Santé Sidi el houari », où nous sommes logés, qui apporte aux jeunes un espoir, un projet de vie.

Nos déplacements sont aujourd’hui limités. En Algérie nous avions prévu de toute façon prendre les transports en commun. Mais ceux-ci sont également bloqués pour le moment. Nous attendons avec patience que la situation se calme. Nous sommes bien entourés et avons beaucoup de choses à découvrir ici entre les jeunes, la musique et les sites historiques !

En attendant nous publions les derniers articles du Maroc…pour vous occuper et éviter que vous ne regardiez les médias !